Des chiffres & des livres (auto-publiés)

Le site Authors Earnings a publié le 12 février 2014 un rapport permettant de mettre à jour des chiffres inédits sur le livre numérique et l’auto-édition : http://authorearnings.com/the-report/.

En partant du constat que l’auto-édition était en  train de révolutionner le monde de l’écriture et de l’édition, l’auteur s’est posé la question de savoir si aujourd’hui, il était plus intéressant pour un auteur de s’auto-publier ou de passer par un éditeur. Très peu de chiffres sont disponibles sur le sujet aussi, pour mener cette étude, un logiciel a été développé afin d’extraire des informations chiffrées du top des ventes d’Amazon (qui, au Etats-Unis, domine très largement le marché de la vente de livres numériques). Les ventes de plus de 50.000 livres numériques ont ainsi été analysées.

Etant donné la façon dont l’étude a été menée : les chiffres de vente ont été analysés pendant 24h et sur Amazon.com seulement, celle-ci n’a pas de valeur statistique. Plusieurs articles (par exemple celui-ci : http://dearauthor.com/ebooks/how-not-to-lie-with-statistics/) ont d’ailleurs largement expliqué pourquoi il ne fallait pas prendre de tels chiffres au pied de la lettre, comme le fait l’auteur de l’article d’Authors Earning.

Néanmoins, on peut tirer des observations intéressantes de ces chiffres, tout en gardant un certain recul. Cette étude et cet article reflètent les interrogations des auteurs d’aujourd’hui face à l’auto-publication et à l’édition numérique, phénomènes qui viennent bouleverser le secteur de l’édition aux Etats-Unis et qui gagnent la France, révolutionnant la façon dont nous lisons, nous écrivons et nous publions. Gardons donc l’œil ouvert et soyons prêts !

Quelques éléments à retenir du rapport d’Authors Earning

1. Les titres auto-publiés sont à la fois les moins chers et les mieux notés.

ImageLa raison n’est pas uniquement que les auteurs auto-publiés achètent des votes ou font voter leur famille et leurs amis. C’est aussi que les livres publiés par des éditeurs (NDLR : il est fait ici référence aux Big 5, c’est à dire aux cinq principaux éditeurs américains : Hachette, Macmillan, Penguin, HarperCollins, and Simon & Schuster) sont vendus à des prix plus élevés que les livres auto-publiés (comme le montre le 2ème graphique) et que les lecteurs sont donc plus exigeants sur les contenus. Les commentaires se font sur la “valeur perçue”  qui dépend du montant engagé par le client.

2. Les auteurs indépendants sont plus présents dans les catégories préférées des lecteurs, à savoir “Romance, Mystère/Thriller, Science-fiction/Fantasy.

Image

Comme le montre ce graphique, ces trois genres représentent 70% des titres du top 100 Amazon et quasiment la moitié du top 1000. Ils sont dominés par les auteurs indépendants et les petits éditeurs ce qui montre que la demande exprimée par les lecteurs n’est pas complètement satisfaite par les grands éditeurs.

Un bon conseil à donner aux auteurs débutants serait donc “choisis bien ton type de littérature”.

ImagePar ailleurs, le graphique ci-dessous, qui donne la répartition des ventes quotidiennes d’ebooks de genre, par type de publication, montre la domination des titres publiés par Amazon (pas étonnant, Amazon met ses propres titres en avant sur son site) qui représentent 4% des titres présents dans le top des ventes mais 15% des ventes de livres numériques sur 24 heure en littérature de genre.

Enfin, les indépendants réalisent de meilleurs scores de ventes que les livres publiés par les Big 5 et sont plus présents dans le top des ventes. Si on additionne les indépendants et les petits éditeurs, on voit qu’ils représentent plus de la moitié des ventes de livres numériques dans les genres les plus populaires auprès des lecteurs.

3/ Les livres numériques ont une place beaucoup plus importante dans les ventes de livres globales que ce que l’on croit.

Ces chiffres permettent de s’interroger sur la façon dont on calcule aujourd’hui la part du livre numérique dans les ventes globales de livres.

Au Etats-Unis, un chiffre récent indique que les ebooks représentent environ 25% des ventes de livres. Or, ce chiffre est basé uniquement sur les chiffres de vente des grands éditeurs, et ne prend pas en compte les livres auto-publiés, ce qui biaise sans nul doute la vision du marché.

En outre, ces 25% incluent les livres scolaires, de cuisine, pour enfants et bien d’autres catégories qui sont pour l’instant relativement peu présentes en numérique et pour lesquels le papier se porte bien. Si on regardait la part du numérique pour ce qu’on appelle le « Noir & blanc » (c’est à dire la fiction et la non-fiction non illustrée), il serait probable qu’elle atteigne un pourcentage beaucoup plus élevé des ventes.

Pour confirmer cette intuition, les auteurs de l’étude ont regardé la liste des best-sellers de genre par format (papier vs. numérique). Voilà le résultat obtenu :

NDLR : dans les graphiques ci-dessous :

Kindle edition = livre numérique (au format kindle

Audible audio edition = livre audio

Mass market paperback = équivalent d’un poche en France

Hardcover = livre à couverture rigide (équivalent d’un grand format en France)

Paperback = livre à couverture souple (équivalent d’un grand format en France)

 Image

ImageOn se rend compte en regardant ces graphiques que 86% du top 2500 et 92% du top 100 des fictions de genre se vendent au format numérique.

Le reste de l’étude est consacré au revenus des auteurs indépendants et nous a paru moins convaincant statistiquement parlant. Nous vous invitons à la découvrir pour vous faire votre opinion : http://authorearnings.com/the-report/ !

Le numérique représente donc une véritable opportunité pour les auteurs indépendants. S’auto-publier demande du temps, un investissement et un peu de chance, mais peut être payant, surtout dans certains types de littérature, alors n’hésitez plus et lancez-vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s